* Photos non contractuelles

Le « Roadyacht », une superbe conversion du NEOPLAN Skyliner des années 70, est unique, et constitue à la fois un modèle vintage, une maison de vacances mobile moderne, une plateforme de présentation, un véhicule de promotion, un autocar de tourisme, une scène de concert et un rêve de liberté.

  • Un NEOPLAN Skyliner de 46 ans est la base d’un véhicule de voyage de luxe unique
  • Le « Roadyacht », avec son toit terrasse peut accueillir jusqu’à 25 personnes

Le charme unique du NEOPLAN Skyliner a inspiré de nombreuses conversions extraordinaires en 50 ans d’existence. Et l’une d’entre elle est le « Roadyacht ». De mars à octobre, le « Roadyacht » et ses six couchettes, peut être loué comme une maison de vacances. A l’arrêt, « ancré » dans son « port d’attache », à environ 10 kilomètres du rivage oriental du Lac Majeur, les vacanciers peuvent profiter d’une incomparable vue panoramique, dans un cadre particulièrement bucolique. Mais l’Italie n’est qu’une des multiples destinations possibles. Si vous le souhaitez, vous pouvez emmener le « Roadyacht » vers la destination de vos rêves : promenades le long des côtes, le long de lacs tranquilles au milieu de forêts luxuriantes, vers des pics montagneux, et même vers une métropole agitée.ROADYACHT

Quel que soit le lieu, ce motor-home confortable possède des spécificités comparables à celles d’une véritable villa de vacances : son équipement et ses matériaux répondent aux demandes les plus exigeantes. Les fenêtres panoramiques des différentes pièces permettent de profiter du ciel, de jour comme de nuit. L’ensemble du véhicule est baigné de lumière naturelle et offre tout ce dont vous avez besoin : une salle à manger, une cuisine, des toilettes et une baignoire entre les étages. Les pièces peuvent être séparées par des murs coulissants ou des rideaux. A l’arrêt, avec le toit arrière ouvert, le « Roadyacht » offre jusqu’à 25 sièges. Dans le trafic, il est homologué pour transporter 8 passagers en plus du conducteur. Ce NEOPLAN Skyliner, modifié artisanalement au fil des ans, ne passe pas inaperçu.

« Quand vous êtes sur un évènement comme une tournée ou une manifestation d’entreprise, ce véhicule devient un sujet immédiat de conversation. Certains supposent qu’il vient des Etats-Unis. Je peux fièrement leur répondre : Oh non, je l’ai construit moi-même ! » précise Günter Erhart le concepteur du Roadyacht.

Les athlètes, artistes ou groupes musicaux qui voyagent beaucoup, trouvent le Roadyacht parfaitement approprié à leurs déplacements. Ses qualités en font un excellent refuge et un salon VIP luxueux. L’étage supérieur a été utilisé comme un stand de salon professionnel, une salle prestigieuse de réunion, et une scène ouverte pour un DJ en plein air. La construction unique du toit du Roadyacht a rendu ces différents usages possibles, tout en assurant une ambiance agréable dans l’autocar.

Enfant déjà, Güner Erhart était passionné d’automobile, et apprit son métier en travaillant sur des autobus. En 1981, au nord de l’Allemagne, il découvre un NEOPLAN Skyliner de 11 ans, construit en 1971. M. Erhart les a toujours aimé, raconte-t-il, « car ils étaient simplement plus originaux que les autres véhicules ». Des années de restauration intensive ont suivi, jusqu’en 1986. M. Erhart, enleva le toit du véhicule et construisit la nouvelle structure lui-même. Au début des années 80, à l’arrivée d’un nouveau modèle Skyliner sur le marché, M. Erhart obtint les pièces qui lui manquaient via les stocks NEOPLAN. Les experts du constructeur étaient en support, prêts à le conseiller et l’aider, intéressés et curieux quant à sa réalisation. L’ensemble de la structure du véhicule restaurée, il passa avec succès l’inspection TÜV pour l’homologation routière. Le soin apporté à cette restauration, et les séjours hivernaux en Italie, protégé du sel, pourraient expliquer son parfait état après 30 années.NEOPLAN Skyliner Roadyacht

Le « Roadyacht » est une entité multiple. Un « paquebot » de luxe unique, un exemple remarquable d’ingénierie, un tape-à-l’œil, un lieu de rencontre. Pour Gûnter Erhart, c’est l’accomplissement d’un rêve.